background img

Comment survient la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer

A lire en complément : Tout ce qu'il faut savoir sur le rôle de l'hôte familial

  • Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est la maladie la plus fréquente liée à une détérioration irréversible des fonctions cérébrales avec l’âge. Elle affecte notamment la mémoire, le langage et la reconnaissance de lieux, de personnes ou d’objets. Progressivement, elle entraîne une perte importante d’autonomie qui mène à la dépendance et à la mort.

A lire aussi : Quel type d Antidepresseur ?

En Europe, la maladie d’Alzheimer touche environ 5 % de la population âgée de plus de 65 ans. En France, on estime que 860 000 personnes sont touchées et 160 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Les femmes, parce qu’elles vivent plus longtemps, sont plus susceptibles d’être touchées que les hommes.

  • Quelle est la cause de la maladie d’Alzheimer ?

Les causes de la maladie d’Alzheimer ne sont pas connues. Au-delà d’une éventuelle prédisposition familiale, des études scientifiques ont mis en évidence le rôle de certains facteurs de risque : l’âge bien sûr, mais aussi l’hypertension artérielle la pression, l’excès de cholestérol, le diabète de type 2 ou le tabagisme, qui contribuent aux maladies cardiovasculaires.

  • Quels sont les symptômes de la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer débute généralement par des problèmes de mémoire. La personne a de la difficulté à se souvenir de nouvelles informations, à retrouver son chemin dans un quartier familier ou à trouver le nom d’un objet de la vie quotidienne. Lorsque la maladie est à un stade avancé, la personne souffre de la perte de souvenirs, ceux de l’âge adulte comme ceux de l’enfance. Elle a aussi du mal à trouver ses mots, à effectuer certains gestes techniques, ou à reconnaître les personnes qui l’entourent.

Parfois, la personne développe une personnalité agressive ou violente qui n’est pas à l’image de ce qu’elle a été toute sa vie. Ces changements de comportement et de personnalité font souvent partie des premiers symptômes remarqués par leur entourage.

Attention, les pertes de mémoire ne sont pas un signe d’Alzheimer ! Des trous de mémoire apparaissent chez n’importe qui âgés de plus de 50 ans. Ces troubles bénins peuvent également être observés dans d’autres situations : chez les personnes déprimées, anxieuses ou surmenées, ou chez celles qui ont pris certains types de médicaments (notamment des somnifères ou des tranquillisants de la famille des benzodiazépines).

  • Comment évolue la maladie d’Alzheimer ?

L’évolution et la durée de la maladie d’Alzheimer varient d’une personne à l’autre. En règle générale, les troubles vont progressivement s’aggraver et la personne deviendra dépendante. La condition alitée est inévitable à long terme, de même que la mort. En moyenne, ce décès survient huit à douze ans après l’apparition des symptômes, mais la durée de la maladie est influencée par l’âge d’apparition des premiers symptômes. Une maladie qui apparaît vers 65 ans progresse deux fois plus lentement qu’une maladie qui apparaît après 70 ans.

  • Comment la maladie d’Alzheimer est-elle diagnostiquée ?

Face à une suspicion d’Alzheimer, le médecin spécialiste effectuera un entretien avec le patient, en présence d’un proche. Il lui fera ensuite un examen clinique approfondi et une batterie de tests psychométriques : il s’agit de la « consultation de la mémoire ». Il prescrit également des examens tomodensitométriques supplémentaires pour évaluer l’état du cerveau et rechercher d’autres causes possibles.

  • La maladie d’Alzheimer peut-elle être prévenue ?

Il est prouvé que la maladie d’Alzheimer progresse plus lentement chez les personnes ayant un niveau d’éducation supérieur et chez celles qui maintiennent une activité intellectuelle tout au long de leur vie. Cet effet protecteur est probablement lié au fait que ces personnes sont mieux à même de compenser les difficultés intellectuelles causées par la maladie.

Toutes les mesures qui aident à prévenir les maladies cardiovasculaires semblent également protéger contre la maladie d’Alzheimer : alimentation équilibrée, activité physique régulière, arrêt du tabac.

  • Comment traiter la maladie d’Alzheimer ?

La direction de la maladie d’Alzheimer s’articule autour de trois axes destinés à préserver l’autonomie et la qualité de vie du malade le plus longtemps possible :

  • les traitements médicamenteux, d’efficacité relative ;
  • les traitements psychosociaux dans les hôpitaux de jour ou les centres d’accueil ;
  • le soutien des patients et de leurs proches.

Ces soins médicaux font appel à une équipe multidisciplinaire : par exemple, prise en charge des troubles du langage par un orthophoniste, prise en charge des troubles de la marche et de l’équilibre par un physiothérapeute ou un psychomotricien, exercices de rééducation destinés à préserver l’autonomie par un ergothérapeute, etc.

Étant donné que les médicaments destinés aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont une efficacité limitée, ils ne sont pas prescrits systématiquement. De plus, leurs effets indésirables limitent leur utilisation.

Catégories de l'article :
Santé