background img

Pourquoi entrer en Ehpad ?

Avec l’âge et la maladie, il devient de plus en plus difficile de garder les personnes âgées à la maison. Répondre à la perte d’autonomie de ces personnes, garantir leur sécurité au quotidien, briser leur solitude, autant de raisons, entre autres, qui peuvent justifier l’entrée dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Pour les personnes âgées moins autonomes

Au fil du temps, de nombreuses personnes âgées perdent progressivement leur autonomie. Les troubles de l’équilibre commencent à se manifester. La personne a de la difficulté à se lever et à se déplacer sans aide.

A voir aussi : Comment trouver un emploi après 60 ans ?

Bientôt, elle ne pouvait plus marcher sans canne ni déambulateur. Ces difficultés conduisent souvent la personne âgée à ne pas accorder la même attention aux tâches ménagères. La fatigue causée par certains gestes et la position debout prolongée l’obligent également à négliger ses toilettes et son hygiène quotidienne, soins.

De même, l’apparition fréquente de troubles cognitifs ou de troubles de la mémoire complique les tâches quotidiennes. La personne éprouve des difficultés à gérer ses comptes ou oublie de payer ses factures.

Lire également : Qu'est-ce que le contrat de professionnalisation adulte ?

Des troubles dépressifs peuvent également apparaître. Toutes ces manifestations de la perte d’autonomie de la personne âgée sont l’une des principales raisons qui peuvent motiver son déménagement dans une maison de retraite. À cet égard, le Journal des Seniors fournit des informations utiles sur la manière de faciliter l’admission dans ce type d’établissement.

Le problème de logement

Si la plupart des personnes âgées sont si désireuses de rester chez elles, qu’elles y vivent souvent depuis des décennies. Ils ont passé une grande partie de leur vie dans ce cadre familier. Seulement, ces maisons et appartements ne sont plus adaptés aux besoins des personnes de moins en moins autonomes. Ils sont parfois trop grands pour les personnes qui ont des difficultés à se déplacer.

Les escaliers représentent souvent un obstacle insurmontable, ce qui oblige le premier étage à être condamné. Dans la salle de bain, la personne âgée ne peut plus utiliser sa baignoire ou peut difficilement enjamber le receveur de douche.

Des ajustements sont possibles. L’installation d’un monte-escalier peut permettre d’atteindre le sol. Il est possible d’installer des barres, d’aider la personne dans ses mouvements et de redessiner la salle de bain.

Malgré l’aide fournie pour contribuer au financement de ces travaux, une telle planification peut dépasser les moyens de la personne âgée et de ses proches. Dans ce cas, l’emménagement dans une maison de retraite est la meilleure solution.

Un sentiment d’insécurité

Ce n’est qu’à la maison que la personne âgée, dont les forces diminuent, peut avoir l’impression de ne pas être protégée contre certains dangers. À cet égard, sa famille peut également être inquiète. Le risque de chute est le premier de ces dangers. Et il y a de nombreuses occasions de tomber. La personne, à l’équilibre instable, peut trébucher à tout moment au fur et à mesure qu’elle progresse dans le logement.

Le fait de chevaucher la baignoire ou le receveur de douche peut également provoquer de graves chutes, prélude à une détérioration parfois irréversible de la santé des personnes âgées. La présence d’un dispositif d’alarme à distance, que la personne peut activer en cas de problème, peut la calmer, elle et sa famille.

Mais emménager dans une maison de retraite, où la personne bénéficie d’un environnement sécurisé et des soins d’un personnel compétent, semble souvent la solution la plus appropriée.

Solitude et sentiment d’isolement

Très souvent, les personnes âgées dépendantes vivent seules à la maison. Il est fréquent que le réseau de relations, amicales ou de voisinage, se soit effondré. Le conjoint est souvent décédé et les enfants vivent dans une autre région ou sont monopolisés par leurs activités quotidiennes.

Cet isolement a un impact négatif sur la santé physique et morale des personnes âgées. Cela modifie leur humeur et les aide à brouiller leurs repères. La présence d’aides à domicile ne suffit pas toujours à combler cette solitude.

C’est probablement dans une maison de retraite que la personne âgée dépendante se sentira la moins isolée. Elle appréciera la compagnie quotidienne des autres résidents et la présence constante des membres du personnel. Elle pourra également participer à des activités collectives, sous forme d’ateliers, de spectacles ou de conférences, qui contribuent au maintien des liens sociaux.

Catégories de l'article :
Seniors