background img

Quels sont les signes les plus précoces de la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est synonyme de trouble de la mémoire assez important pour impacter sur la vie quotidienne. C’est une maladie neurovégétative qui apparaît généralement après 65 ans. Cependant, chez certains patients, elle survient à l’âge de 40-50 ans, et là, elle est qualifiée de précoce. Quels sont alors différents symptômes de l’Alzheimer précoce ? Découvrez dans cet article, les signes les plus précoces de la maladie d’Alzheimer.

Quels sont les symptômes de l’Alzheimer précoce ?

Dans le cadre de la très faible incidence des cas d’Alzheimer précoce, le corps médical peine encore à identifier les premiers signes de ce type de maladie. Ce qui provoque alors un retard inévitable en ce qui concerne le diagnostic.

A lire aussi : Comment se débarrasser d'un paranoïaque ?

Comme dans le cas « ordinaire », les troubles de la mémoire sont un signe clinique commun chez la majorité des jeunes patients. Néanmoins, environ 1/3 d’entre eux vont toutefois montrer des signes plus déconcertants face à cette pathologie. Il s’agit des troubles visuels, des troubles cognitifs, des difficultés motrices, de la perte de vocabulaire, etc.

Ces divers signes vont avoir des conséquences majeures sur la qualité de vie professionnelle et personnelle des patients qui subissent, très souvent, une sorte d’errance médicale avant de recevoir un diagnostic.

Lire également : Les meilleurs suppléments et remèdes naturels pour bien vieillir

Quels sont les autres symptômes de la maladie d’Alzheimer précoce ?

En dehors des signes précoces précédemment cités, d’autres symptômes peuvent aussi survenir dans les cas d’Alzheimer jeunes. Il s’agit :

  • Des changements de comportements ;
  • De l’apathie (ou un manque de désir et de motivation) ;
  • D’un changement de caractère, et parfois une dépression ;
  • Des difficultés pour écrire ;
  • Des problèmes dans l’organisation gestuelle ;
  • D’une modification du graphisme.
  • Etc.

L’Alzheimer précoce pour un diagnostic tardif

En se basant sur les estimations, le délai de diagnostic pour un patient souffrant d’Alzheimer précoce est de 5 ans, contre 3 chez les malades de plus de 65 ans. Moins sensibilisés sur ce type de la pathologie, les médecins peinent à explorer cette piste ou la prennent très tardivement. À l’instar de la maladie d’Alzheimer « classique », le type précoce est soumis à un parcours diagnostic similaire.

Le diagnostic est basé sur la rédaction d’un bilan complet : tests cognitifs, analyse de biomarqueurs du liquide céphalorachidien, examens cliniques, etc. Dans le but d’améliorer le délai de diagnostic et d’offrir un accompagnement particulier aux jeunes patients, un centre national de référence patients souffrant d’Alzheimer jeunes a été créé en 2009. Ce centre a été mis en place dans le cadre de la 19e mesure du Plan Alzheimer 2008/2012.

Alzheimer précoce : comment soigner la maladie ?

Jusqu’à présent, il n’existe pas de traitement curatif contre la maladie d’Alzheimer. Mais des recherches sont en cours pour la création d’une sorte de vaccin pour l’élimination de la fameuse protéine amyloïdes responsables de la maladie, a annoncé un médecin. Cependant, tout cela est encore au stade expérimental. Pour le moment, il y a 4 médicaments disponibles :

  • La Mémantine (Exiba) ;
  • La Rivastigmine (Exelon) ;
  • Le Donépezil (Aricept) ;
  • La Galantamine (Reminyl).

Les trois derniers sont appelés les inhibiteurs de l’acétylcholinestérase. Leur objectif est de combler le manque de certains neurotransmetteurs qui ont été détruits par la maladie. La Mémantine, elle protège ces récepteurs contre l’excitotoxicité, une manifestation de la maladie d’Alzheimer.

Catégories de l'article :
Santé