background img

Quel est le salaire d’une gouvernante en Ehpad ?

Allez-vous bientôt entrer en plein emploi en tant qu’étudiant en médecine ? Ou déjà en poste, vous êtes médecin généraliste, gériatre, urgentiste, pédiatre ou anesthésiste et vous souhaitez changer de pratique, de structure, d’emploi pour un établissement privé ? La question de la rémunération est souvent une préoccupation majeure. Une bonne connaissance de la convention collective appliquée dans un établissement privé auquel on s’applique est essentielle. Aujourd’hui, nous nous demandons si l’échelle salariale de l’accord CCN51 est plus avantageuse que celle des praticiens des hôpitaux publics.

A découvrir également : Quel est le plafond de ressources pour l'APL ?

Avant d’aller plus loin, une mise à jour sur CCN51

La convention collective nationale pour les établissements privés à but non lucratif d’hospitalisation , de soins, de cure et de garde du 31 octobre 1951 ou plus communément, la CCN51 est l’une des deux principales conventions collectives appliquées dans le secteur médico-social. L’autre Il s’agit de la convention collective de 1966 (convention collective nationale du 15 mars 1966 pour le travail des établissements et services destinés aux handicapés et aux handicapés). Le CCN51 a été développé pour le domaine des soins dès le début. Il est donc plus adapté aux professions de soins qu’aux professions éducatives.

Il est important de savoir, pendant la phase de recrutement, que les prestations sociales, les congés ou l’organisation du temps de travail sont décidés par l’institution ou la structure qui recrute.

A découvrir également : Comment réserver avec carte jeune Air France ?

Salaires des cadres et des employés

Le CCN51 est plus intéressant, par rapport au CCN66 par exemple, pour les salaires en fin de carrière, pour le même poste d’éducateur spécialisé. Par contre, il sera moins intéressant d’occuper un poste de direction dans une structure soumise à la convention collective de 1951. En effet, le salaire d’un cadre social ou éducatif s’étend entre 2254€ et 2885€ tandis que le même cadre de la Convention 66 gagnera entre 3000€ et 3860€.

Le calcul du salaire de base se reflète autour d’un coefficient (518 pour un psychologue, par exemple). Ce coefficient se rapporte à un commerce reconnu par la convention. Le salaire de base est évalué, augmenté si certaines fonctions spécialisées doivent être exercées dans le cadre du poste. A ce calcul, il faut ajouter la prime d’ancienneté, l’augmentation spécifique due au manager, l’indemnité de carrière et une prime décentralisée. La somme correspond au salaire brut. Pour connaître votre salaire net, vous devez retirer 22 à 23 % des charges.

Le salaire minimum

garanti L’accord garantit un salaire minimum conventionnel. Le montant de ce salaire doit être l’équivalent du SMIC. Ainsi, ce salaire minimum est souvent revu pour être mis à jour et rester au niveau SMIC.

Ancienneté reconnue par la CCN51

Avec la convention collective nationale de 1951 pour les établissements privés, l’ancienneté de l’employé est reconnue et récompensée. Les salaires augmentent de 1 % chaque année. Le calcul de l’ancienneté est effectué par rapport au temps de travail effectué depuis la date d’entrée en fonction. Le temps de travail réel sur lequel la prime d’ancienneté est calculée comprend les absences de courte durée, les arrêts de travail et les périodes d’arrêt de travail. Cette prime d’ancienneté est versée tous les mois et est attribuée aux employés à temps plein ainsi qu’à temps partiel.

Enfin, il faut savoir au moment de l’embauche qu’un établissement assujetti à la CCN51 retrouvera son ancienneté correspondant à 30 % du temps de l’emploi. Prenons un exemple. Un éducateur spécialisé ayant 10 ans d’expérience obtiendra une reprise d’ancienneté de 3 ans.

La promotion

Le principe de promotion inscrit dans CNN51 correspond à une augmentation d’au moins 10 % en termes bruts entre l’ancien et le nouveau poste, à l’exclusion de la prime décentralisée. Le nouveau salaire comprend donc le salaire de base du nouveau poste ainsi que l’indemnité de promotion (celle-ci est gagnée jusqu’à la fin du contrat ou la retraite).

Les différents bonus répertoriés dans le CNN51

Lors du recrutement, il est essentiel de s’assurer que l’établissement dans lequel vous vous apprêtez à évoluer s’applique et accorde les différentes primes auxquelles chaque salarié a droit dans sa carrière. Ces primes sont souvent méritantes et servent à motiver le salarié pour son travail ou à le dédommager dans le cadre de certaines situations difficiles ou complexes.

La prime décentralisée

Ce bonus peut être décernés mensuellement, semestriellement ou annuellement. Cela dépend de l’établissement ou de la structure. Le principal critère d’attribution de cette prime décentralisée est le présentéisme (ou le non-absentéisme). L’objectif de cette prime est de lutter contre l’absentéisme et d’encourager les employés à conserver leur emploi.

Primes pour le travail de nuit, le dimanche et les jours fériés

La CCN51 prévoit des primes pour le travail de nuit, le dimanche ou pendant les jours fériés. La rémunération pour le travail de nuit est incluse dans la convention collective 51. En effet, si le salarié exerce ses fonctions pendant plus de 5 heures, entre 21 h et 6 h du matin, il reçoit une indemnité de 1,03 point. De plus, si le salarié effectue son travail tout au long de la nuit, il gagne une indemnité de 1,68 point.

Le travail d’une journée complète, soit 8 heures consécutives, un dimanche lorsqu’un jour férié est compensé 12,32 points. Si la période de travail est différente de 8 heures, le bonus est calculé à l’heure et est égal à 1,54 point.

Bonus spécifiques : subventions d’embarquement et bonus contraints conventionnels

Dans certains établissements spécialisés dans les enfants et les adultes handicapés ou inadaptés de moins de 51 ans, les employés ont droit à certaines primes spécifiques. Une prime est accordée aux employés qui ont été sous surveillance de nuit pendant un mois consécutif, travaillé le dimanche ou un jour férié et qui ont travaillé au-delà de 20 heures.

Dans le même esprit, les employés ont droit à la prime de contrainte conventionnelle. Pour bénéficier de cette prime, les employés doivent faire face à différentes situations pendant un mois consécutif. Ce sont les suivants : trois quarts de travail par jour, un créneau de travail de moins de 3 heures, une amplitude de plus de 11 heures ainsi qu’une période ininterrompue de congé entre deux jours ouvrables de moins de 12 h. Cette prime est égale à 5% du salaire de base. Ce bonus peut être combiné à la prime d’internat.

Découvrez toutes nos offres d’emploi destinées aux médecins et aux professionnels de santé.

Catégories de l'article :
News