background img

Comment se présenter en 60 secondes ?

Lors d’un premier contact, une présentation personnelle efficace fait la différence entre la personne dont vous vous souvenez et celle que vous oubliez immédiatement. Il existe de nombreuses situations où le fait de savoir comment vous vendre et faire passer votre message en quelques secondes signifie que notre interlocuteur reviendra vers nous ou non. Nous parlons ici du fameux « pitch » de présentation personnelle, ou « elevator pitch », à savoir par cœur pour profiter de toutes les occasions.

Comment présentez-vous pour profiter de chaque premier contact

Nous rencontrons régulièrement des interlocuteurs susceptibles de devenir des clients ou des partenaires, d’être des influenceurs, des influenceurs ou des connecteurs. Que ce soit lors d’un échange téléphonique, lors de la partie informelle précédant une réunion ou une conférence, lors d’un vernissage, ou même lors d’une activité de loisirs, nous avons de nombreuses opportunités où un premier contact peut tôt ou tard déboucher sur une affaire commerciale.

A découvrir également : Comment entretenez-vous votre aide auditive ?

Mais il faut savoir comment se vendre ! Nous risquons de perdre toute efficacité si, à ce moment-là, nous devons chercher nos mots et réfléchir aux points importants à mentionner. Mal préparés, nous regrettons parfois de ne pas avoir envoyé un message qui n’en était pas moins une priorité.

Savoir se présenter, c’est d’abord avoir un discours prêt, clair dans la tête, élaboré à partir d’un script dûment travaillé. En termes techniques, nous parlons ici du fameux « pitch d’ascenseur » de la présentation personnelle.

A lire en complément : Comment s'appelle la phobie des ascenseurs ?

Nous n’avons qu’une seule chance de faire bonne impression.

Le pitch de présentation personnalisé pour faire passer votre message efficacement

Le terrain doit être décliné en 4 versions, de la plus succincte à la plus complète :

  • 15 secondes : pour une réunion très brève, un échange lors d’un cocktail, un vernissage, un pitch d’ascenseur ! , une attente à la caisse du parking.
  • 30 secondes : c’est le temps que nous avons habituellement pour nous présenter par téléphone.
  • 60 secondes : pour une présentation personnelle lors de la table ronde précédant une réunion d’affaires, par exemple.
  • 120 secondes : pour un premier contact organisé avec un prospect ou avec les employés d’un client que nous ne connaissons pas encore. C’est également le temps maximum à ne jamais dépasser au risque de perdre l’attention de l’interlocuteur.

Le terrain est construit selon une structure pyramidale inversée, c’est-à-dire que les éléments les plus importants sont mentionnés au début et les détails à la fin. Nous commençons par son nom, la raison sociale de son entreprise, sa fonction, et nous suivons avec les avantages que notre solution apporte au client (à moduler en fonction de la durée). Si notre interlocuteur n’écoute pas la fin, il aura au moins entendu le plus important. Le pitch le plus difficile à préparer est celui de 15 secondes : le message doit passer malgré un temps très limité ! Utilisez des mots simples et faciles à retenir.

Sa présentation personnelle est apprise par cœur, mais jamais « récitée ». Cela se dit naturellement.

L’appel à l’action pour conclure !

Savoir se vendre, c’est aussi s’assurer que son interlocuteur conserve son nom. En évitant toute lourdeur, essayez de répéter votre nom à la fin du pitch, puis étendez votre carte de visite qui valide et consolide ce qui a été dit.

Terminez par un appel à l’action sous la forme d’une question ouverte :

  • « Essayez-le ! Qu’en dis-tu ? »
  • « Prenez ces échantillons. Comment allez-vous les utiliser ? »

Avec ces quelques conseils, nous vous souhaitons plein succès dans votre présentation personnelle lors de votre prochain premier contact !

Catégories de l'article :
Equipement